RENAISSANCE DU CONGO (12.D.G.P.D)

RENAISSANCE DU CONGO  (12.D.G.P.D)

UN PRESIDENT INDIFFERENT QUI VEUT JOUER LES PREMIERS ROLES


Sassou Nguesso plaide pour une meilleure représentation de l'Afrique à l'Onu

PARIS — Le président de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso, a plaidé lundi pour une meilleure représentation de l'Afrique au Conseil de sécurité des Nations unies, estimant que l'Afrique ne pouvait continuer à être la "cinquième roue de la charrette".

"L'Afrique ne peut pas continuer à être comme la cinquième roue de la charrette et le Conseil de sécurité ne peut rester sans l'Afrique, tel qu'il a été décidé après la Seconde guerre mondiale", a déclaré le président du Congo-Brazzaville sur la radio France Info, au premier jour d'un sommet Afrique-France qui se tient à Nice (sud-est).

Réclamant une plus grande place de l'Afrique dans la "gouvernance mondiale", M. Sassou Nguesso a fait allusion aux "sièges permanents que l'Afrique demande à juste titre" au Conseil de sécurité mais aussi lors des sommets économiques.

"Lorsqu'il y a une grave crise économique dans le monde, on ne peut pas continuer à se réunir sans l'Afrique et prendre des décisions sans l'Afrique pour le compte du monde entier, c'est çà la gouvernance mondiale aussi", a-t-il dit.

Interrogé sur certains pays africains qui seraient controversés pour représenter éventuellement le continent noir, il a répondu que "l'Afrique décidera de quel pays devra la représenter au Conseil de sécurité". "Ce sera le problème de l'Afrique et pas des autres parties du monde", a-t-il affirmé.

La place de l'Afrique dans la gouvernance mondiale devait être le premier thème abordé lors du sommet Afrique-France, lundi en début d'après-midi. L'Afrique, qui représente 27% des Etats membres des Nations unies, ne dispose à l'heure actuelle que de trois sièges de membres non permanents au Conseil de sécurité.

En 2005, les pays africains ont adopté une position commune sur la réforme du Conseil de sécurité: ils réclament deux sièges permanents avec droit de veto et au moins deux sièges non permanents supplémentaires.

La France pour sa part plaide pour un élargissement progressif, commençant par un siège permanent.

 

Copyright © 2010 AFP. TOUT DROIT RESERVE


31/05/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 210 autres membres